Le musée du Jouet est installé au cœur de la porterie de l’ancien Prieuré royal Saint-Louis de Poissy, bâtiment inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1933. Il offre un cadre très apprécié des visiteurs avec son jardin des senteurs. Au bâtiment médiéval, remanié aux XVe et XVIe siècles, a été adjoint au XIXe siècle deux extensions.

 

Actualité des travaux 

Juin 2017

Restauration des façades : 

Sur les tours, la restauration du bandeau de pierre dans la partie supérieure a été finalisée, permettant d’accueillir les nouvelles sablières. Les travaux de remplacement de la couverture de tuiles pourront ainsi démarrer. La taille des pierres se poursuit permettant de restaurer progressivement les façades, en visant un remplacement partiel ou total pièce à pièce. Il s’avère alors nécessaire de bien couvrir les éléments de charpente mis à nu, afin d’éviter l’écoulement éventuel de tanin sur celles –ci – une coloration disgracieuse viendrait dégrader leur apparence extérieure, avant même que celles-ci aient eu le temps de fabriquer leur calcin protecteur. Les enduits des encadrements de fenêtre seront piochés afin de permettre la pose des nouvelles huisseries. Les baies seront ensuite reproduites à l’identique pour l’accueil et le bon calage des volets extérieurs. Les fondations et l’aménagement technique de la future extension (atelier) se poursuivent.

Maçonnerie : 

Les terrassements pour l’extension se poursuivent avec creusements spécifiques pour accueillir les piliers de fondation. Les ouvertures (ou trémies) nécessaires à l’accueil de l’élévateur de personnes ont été réalisées à travers tous les niveaux du bâtiment. 

Chauffage : 

La chaudière du musée a été remplacée par une chaudière à condensation, qui permettra un meilleur rendement.

Sanitaires : 

La réfection des sols a permis de résoudre les problèmes de fuite d’eau qui venaient impacter en partie l’état des murs du bâtiment, et de refonder totalement les réseaux souterrains. Les cloisons abattues ont été remontées sur un nouveau dimensionnement permettant la mise aux normes des locaux.)

facade cloisonnement terrassement

Avril - Mai 2017 

  • L’installation du drainage côté enclos de l’abbaye est terminée. 

  • Le démontage des tuiles du toit a commencé, certaines d’entre elles sont en partie vernissées et pourraient être très anciennes. Ces dernières seront conservées dans les collections du Musée d’Art et d’Histoire, en compagnie de clous forgés à la main, et des liteaux qui les retenaient. Les sablières, désormais visibles à la base des toits, bénéficieront des réparations nécessaires.

  • Des opérations de nettoyage des pierres de façade ont été réalisées par hydro-gommage à basse pression. Les parties de pierre dégradées abattues, pour être ensuite remplacées par une pierre calcaire sélectionnée pour sa teinte et sa texture.

  • Lors du dégagement des joints et parties dégradées des pierres, une baie ancienne, cachée par la maçonnerie, a été découverte en partie basse de chacune des tours, côté rue. Elles seront dégagées, et restituées par un parement en pierres.

  • Les travaux de terrassement pour la construction de l’extension démarrent, avec protection préalable des ouvrages existants, tels les murs de clôture, et les réseaux racinaires des arbres à proximité. Une ouverture de repérage a été faite afin de préparer les fondations. Le nouveau réseau d’eau extérieur côté jardin a été mis en place, qui diffusera vers les différentes parties du musée (XIVè et XIXè siècles + agrandissement)

  • Une bâche citant les différents mécènes du projet a été fixée sur les échafaudages.

  • Les problèmes d’humidité ont été résolus par remplacement des tuyauteries d’arrivée et rejet des eaux usées, la réparation du système d’évacuation des eaux pluviales côté rue et celle de l’avaloir les dirigeant vers le tout-à-l’égout.

 

avrilmai2017 

Mars 2017

  • La pose du drain a été finalisée côté rue, le long des fondations médiévales, et les échafaudages sont en cours de mise en place. 

  • La base de vie du chantier a été difficilement glissée sous le porche pour être installée au sein du jardin. 

  • Dans les espaces d'accueil du bâtiment du XIXème siécle, les poutres du plafond ont été traitées contre les vrillettes puis consolidées avec de la résine et des plaques métalliques, les cloisons démolies en vue de la mise aux normes des sanitaires et de l'agrandissement.

  • Les cloisons des espaces de mise en attente de sécurité pour les personnes en situation de handicap ont été montées dans les salles - il en est de même pour celles qui isoleront les locaux techniques. 

Février 2017

Réalisation d'une tranchée aux abords de la façade côté avenue Meissonnier afin d'installer un système de drainage visant à assainir les abords du bâtiment. Le trottoir sera ensuite rétabli avec des pavés jointoyés de manière à faciliter la circulation des poussettes et des personnes à mobilité réduite. À la fin du mois de mars, un échafaudage sera installé pour la suite des opérations...

museedujouetechafaudage museedujouettravaux

Préconisations et Projet de réhabilitation par la maîtrise d'ouvrage de 2009 à 2013 


Le musée a fait l’objet, ces dernières années, d’une attention particulière ayant donné lieu aux avis suivants tant à l'initiative du Service des bâtiments qu'à celle du Service des musées : 
- Préconisations d’accessibilité remis par ACCESMETRIE le 26 mars 2009, 
- Préconisations de l’Architecte des bâtiments de France lors d’un diagnostic réalisé le 10 avril 2009,
- Audit de conservation préventive sur les collections, réalisé par I.B.M. Conservation et remis en décembre 2009,
- Recommandations de l’Architecte des Bâtiments de France du 22 juin 2012,
- Rapport de l’évaluation des conditions de sécurité incendie par le conseiller sécurité incendie de la Direction des Musées de France, menée le 17 avril 2013,
- Rapport de conseil en maîtrise de la demande en énergie d’E.D.F. Collectivités du 25 avril 2013.
  

Les principaux enjeux des travaux de restauration du bâtiment visent à en favoriser l'accessibilité au regard de la loi handicap du 11 février 2005, restaurer le bâtiment, et améliorer les conditions de confort, de performances environnementales et économiques.
Ils se déclinent ainsi :

  1. Accessibilité aux personnes handicapées
    • Installer un élévateur de personnes pour permettre l’accessibilité aux étages pour les personnes en situation de handicap. 
  2. Restauration et mise hors d’eau du bâtiment, au niveau de façades et des couvertures
  3. Performance énergétique, isolation thermique et conservation des collections
    • Assurer un confort d’été et d’hiver acceptable dans la salle d’exposition des combles ainsi que la gestion de l’hygrométrie dans toutes les salles du musée,
            
    • Remplacer l’éclairage halogène des salles d’exposition par des éclairages à led, 
            
    • Remplacer les anciennes menuiseries par des menuiseries en bois à double vitrage.

Diagnostic
 par le maître d'oeuvre de 2014 à 2015

Un programme de restauration et de mise aux normes du bâtiment a alors été élaboré en 2013 par le Service Bâtiments de la Ville de Poissy, un diagnostic a été conduit par la société SAGL Architectes associés, avec
 décision actée par la ville d'une extension du musée de 60 m2 pour l’accueil et l’action culturelle vers le public, impliquant une nouvelle base d’effectifs du public accueilli, qui sera porté à 129 (au lieu de 95 aujourd’hui, personnel compris).

 

Crédit photo :SAGL Architectes associés