La Police municipale

Adresse : 20, rue Jean-Claude-Mary
Tel. 01 39 22 00 00

Horaires : 
24/24h et 7 jours sur 7

Placée sous l’autorité du Maire, la Police municipale a pour mission d’assurer la sûreté, la tranquillité, la sécurité et la salubrité publiques, et à ce titre, elle est chargée de faire respecter les arrêtés municipaux. La Police municipale est chargée de garantir l’ordre public dans la commune par des moyens de prévention et de répression, afin d’améliorer la qualité de vie des administrés. Elle travaille en étroite collaboration avec la Police nationale, la gendarmerie, les sapeurs-pompiers, les douanes, des acteurs de sécurité, ainsi qu’avec l’ensemble des partenaires de la vie locale (Éducation nationale, bailleurs, associations, etc…).

Activités

Ses activités recouvrent notamment des actions de prévention et de constatation des infractions aux différents codes en vigueur

  • • Rapprochement avec la population, présence sécurisante dans les quartiers, écoute, dialogue
  • • Sécurisation et encadrement lors des manifestations sportives et culturelles
  • • Lutte contre le bruit, le tapage nocturne, les nuisances du voisinage
  • • Surveillance des domiciles lors d’absence prolongée du propriétaire (Opération tranquillité vacances)
  • • Veiller au respect des arrêtés municipaux (surveillance et respect des règlements des zones piétonnes, du stationnement, du commerce sur la voie publique…)
  • • Verbaliser les infractions au code de la route (feux tricolores, stop, excès de vitesse, dépistage alcoolémie et stupéfiants…)
  • • Action de prévention dans les écoles primaires et collèges (permis piétons, piste de maniabilité vélos, alcoolémie…)
  • • Escorte et assistance aux pompiers lors de leurs interventions
  • • Interventions en cas de vols, agressions, problèmes familiaux
  • • Capture des chiens errants (fourrière intercommunale)
  • • Mise en fourrière de véhicules sur le domaine public (épaves, stationnement abusif et/ou gênant)

Un nouveau centre urbain

Jeudi 15 octobre 2015, le maire Karl Olive a inauguré aux côtés du député David Douillet les nouveaux locaux de la police municipale qui accueillent le Centre de supervision urbain (CSU). Avec ses 14 écrans haute-définition contrôlés par six vidéo-opérateurs, le CSU est le centre névralgique du dispositif de vidéoprotection mis en place par la Ville depuis le début de l’année 2015.

Guidés par le directeur de la police municipale Franck Marone, les élus et personnalités ont visité le bâtiment ouvert au public fin septembre, au 20, rue Jean-Claude-Mary, spécialement réaménagé pour répondre aux missions des agents (salles des réunions et de formation, salle d’armement, etc.), avec en point d’orgue la découverte du CSU.

Opérationnel depuis le 1er juillet 2015, le mur d’écrans du Centre de supervision urbain permet de contrôler, depuis trois postes de travail, les 20 caméras mobiles actuellement en place à travers la ville, disposant toute d’un zoom allant de 200 à 300 mètres. Ces caméras seront 45 en 2016 et 65 à terme, début 2017. Le CSU dispose également d’un système de géolocalisation du personnel et des véhicules de la police municipale, permettant de diligenter les agents les plus proches d’une scène d’intervention.

Si le CSU fonctionne de 8h30 à 20h30 avec des vidéo-opérateurs, le dispositif enregistre les images sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Celles-ci sont conservées durant deux semaines. Afin de préserver le droit privé des particuliers, comme le prévoit la loi, des zones de flou couvrent les appartements à l’écran. 

Le Plan de prévention des risques urbains

La sécurité est au cœur des préoccupations de la municipalité qui a mis en place un Plan de prévention des risques urbains, axé autour du respect des règles. Dans cette optique, un conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, a été installé avec deux groupes de travail, l’un sur la tranquillité publique (problématiques des feux de véhicules et deux roues), l’autre sur le commerce (accueil et sécurité des commerçants). Des caméras de vidéoprotection fonctionnent depuis décembre 2014 et sont gérées depuis un centre de supervision urbain.