Elle est attribuée aux seniors rencontrant des difficultés pour effectuer certaines tâches de la vie courante, mais l'importance des difficultés liées à l'isolement et au handicap a un rôle déterminant sur l'attribution ou non de l'aide à domicile.
Il ne s’agit pas d’un service spécialisé (tel que lavage de vitres, lessivage) qui interviendrait de façon ponctuelle. Au contraire, l’aide est conçue comme une aide régulière, souvent quotidienne (en général 3 à 5 heures réparties dans la semaine). Elle est maintenue aussi longtemps que l’état de santé des personnes le nécessite et peut évoluer selon les besoins. Le service de l'aide à domicile ne remplace pas celui d'une femme de ménage. Son activité ne se limite pas aux seuls travaux ménagers d’entretien courant du logement, du linge ou à ceux de la confection ou de la prise des repas. 

Elle contribue surtout à assurer aux bénéficiaires l’indépendance et le maintien des relations avec l’extérieur. Elle assure par sa présence et ses qualités humaines, un réconfort, une sécurité, un relais vers l’extérieur. L’aide à domicile travaille auprès de la personne âgée en partenariat avec les différents intervenants de celle-ci (médecin, famille, infirmière, soins à domicile).

La participation de chaque intéressé est calculée au prorata d’un barème établi par les caisses de retraite suivant les ressources.

Lorsque les ressources sont très modestes, (voir ci-après), c’est le Conseil Général qui finance l’aide à domicile. Dans ce cas, il peut y avoir récupération sur la succession du bénéficiaire. Le montant de la participation horaire des bénéficiaires de l'aide ménagère par le Conseil Général est de 0,30 €, sous réserve d'un plafond de ressources annuelles inférieur à 7 635,48 € pour une personne seule et 13 374,12 € pour un couple.

Les pièces à fournir

Le dossier de demande est toujours constitué au domicile de la personne au vu des pièces justificatives suivantes :

  • Le livret de famille, carte d’identité pour les célibataires.
  • Le dernier avis d’imposition ou de non imposition sur le revenu.
  • Les relevés de compte du dernier trimestre complet en cours permettant de visualiser les versements des retraites personnelles et de réversion pour chaque caisse principale et complémentaire, et toute autre ressource (pension alimentaire, revenus de biens…).
  • Les coordonnées du médecin traitant.
  • Le livret de pension ou titre de retraite principale.
  • La carte de sécurité sociale.
  • Les noms et adresses, numéros de téléphone des enfants, ou autres personnes à prévenir.
  • Les notifications de retraites (déclarations fiscales annuelles).
  • L'attestation sur l’honneur concernant les ressources.
  • L'approbation du règlement (signature du document).
  • Dans certains cas, la production d’une quittance de loyer est nécessaire.

Pour tout renseignement sur cette prestation gérée par le C.C.A.S, vous pouvez appeler le : 01 30 06 86 35 ou  le 01 30 06 86 36.