5L5A3772 5L5A3763

5L5A3784 20170313noaillesrefquartier

Lundi 13 mars, les élus de la ville de Poissy, les chefs de service et les différents partenaires concernés par l’actualité du quartier étaient réunis au forum Armand-Peugeot pour échanger avec les habitants de Noailles.

Le maire Karl Olive a ouvert la réunion par un point général sur les actualités fortes de la ville de Poissy. En premier lieu le vote le 27 février dernier du budget primitif 2017 sans augmentation des taux d’imposition municipaux. Comme l’a rappelé Fabrice Moulinet, adjoint aux finances : dans un contexte de forte baisse des dotations de l’Etat, la ville a engagé des mesures d’économies qui ont permis d’assainir ses finances tout en maintenant la qualité du service rendu à la population et en continuant à investir (21 millions d’euros cette année) dans les domaines de l’urbanisme, la culture, la sécurité, la jeunesse et les sports, l’éducation…

5L5A3760 20170313noaillesbudget5

Le maire est ensuite revenu sur l’implantation prochaine du pôle d’excellence du PSG sur les 75 hectares des terres de Poncy et le projet de futur bâtiment sur le site de l’hôpital de Poissy, dont les travaux doivent commencer cette année. Un investissement de 70 millions d’euros validé et aidé par le comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins (Copermo). « L’idée, c’est d’avancer sur cet hôpital, d’améliorer les conditions de travail et d’accueil, et, à travers cet investissement, de limiter la déperdition vers d’autres établissements ». Toujours dans le domaine de la santé ont été évoqués les travaux à l’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Hervieux ainsi que le projet d’installation du centre médico-psychologique (CMP) de l’hôpital dans le quartier de Noailles, rue Gallieni, sur 200m2 de locaux neufs appartenant à la Semap (société d’économie mixte d’aménagement de Poissy).

20170313noaillesChips 20170313noaillesCMPgallieni

En présence de la responsable du pôle tertiaire de PSA, le maire est ensuite revenu sur la récente annonce de la venue à Poissy de 2 200 ingénieurs du groupe automobile actuellement basés à La Garenne-Colombes. Ceux-ci rejoindraient la cité Saint Louis en janvier 2018 pour créer un pôle d’excellence en recherche et développement sur la motorisation des véhicules. Un transfert qui s’ajoute à celui de 1 500 cadres du siège PSA de la Grande-Armée, attendus à la rentrée prochaine, en grande partie au pôle tertiaire. « C’est une très bonne nouvelle pour la Ville de Poissy. Nous sommes très attachés à notre outil industriel. 43% de notre population est impactée directement ou indirectement par PSA », a rappelé l’édile.

5L5A3775 20170313noaillesPSA

La réunion s’est poursuivie avec les enjeux de Noailles et plus particulièrement le lancement des premiers chantiers du futur quartier Rouget-de-Lisle. « Nous attendons le quartier Rouget-de-Lisle depuis plus de 25 ans, a souligné Sandrine Dos Santos, adjointe à l’urbanisme et à la stratégie foncière. Il y a trois ans, lors de notre arrivée, contrairement à nos prédécesseurs, nous n’avons pas attendu d’avoir acheté toutes les parcelles mais décidé de partir en phasages pour faire sortir ce quartier de terre. Et c’est aujourd’hui un grand plaisir de voir la pose de la première pierre qui interviendra fin avril, parallèlement au début des travaux. Les riverains de Noailles vont enfin voir Rouget-de-Lisle faire écho à leur quartier et faire la fierté de notre ville. »

5L5A3790 20170313noaillesSogeprom

20170313noaillesSogeprom4 20170313noaillesSogeprom6

Le premier programme à sortir de terre, Signature, a été présenté par Pierre-Alain Gaume, directeur de programmes chez le promoteur Sogeprom. Celui-ci a rappelé que l’opération se découpait en deux phases. La première compte une résidence jeunes actifs, 60 logements sociaux et 160 logements en accession dont la commercialisation a commencé en mai dernier (avec près de la moitié d’ores et déjà réservés). Le seconde comptera 96 logements en accession dont la commercialisation va débuter dans les tous prochains jours avec un week-end spécialement dédié aux Pisciacais et aux personnes travaillant à Poissy. « Le vendredi 17 mars au soir, et tout le week-end des 18 et 19 mars, vous pourrez choisir en premier l’appartement susceptible de vous plaire avec des conditions préférentielles : une baisse de prix conséquente et des frais de notaire offerts. » Cette avant-première se tiendra dans la Maison du Projet, 15, rue des Prés, vendredi 17 mars de 17h à 20h, samedi 18 et dimanche 19 mars de 10h à 19h. Le lancement commercial grand public interviendra lui le 25 mars. « Nous avons souhaité créer les conditions du cercle vertueux de l’économie locale en donnant par exemple la possibilité à nos jeunes de rester sur Poissy en devenant primo-accédants », a insisté le maire en remerciant Sogeprom.

5L5A3801 20170313noaillesSogeprom2

20170313noaillesSogeprom7 20170313noaillesSogeprom9

Concernant les travaux, Pierre-Alain Gaume a annoncé que ceux-ci débuteraient fin mars, début avril pour une durée de 24 mois. Ils respecteront une charte “chantier propre” pour réduire les nuisances (optimiser les livraisons, nettoyer les camions avant qu’ils ne s’engagent sur la voie publique…). Afin de garantir un bon déroulement, une réunion sera également organisée avec les riverains et un référé préventif (expert indépendant) pourra venir inspecter les habitations proches pour s’assurer que les travaux ne créent pas de désordres. « Le but, c’est d’être le moins impactant possible dans le quotidien des Pisciacais. On ne dit pas qu’il ne se passera rien mais nous ferons en sorte que cela soit le moins contraignant possible ».

La question du devenir du boulevard de l’Europe qui longera le futur quartier et la voie ferrée a été évoqué. « La réalisation du boulevard de l’Europe est très liée au projet de Tram 13 Express qui longera la voie ferrée existante et sera mis en service en 2024, a expliqué Patrick Meunier, adjoint délégué au développement économique, aux transports et aux grands projets. Le boulevard remontera vers Saint-Exupéry et la voie sera maintenue en double sens. ».

20170313noaillesbvdeuropetgo 5L5A3831

Le maire a ensuite souhaité alerter le public sur un véritable « fléau » pour Poissy, l’action des promoteurs sauvages. Et de rappeler, entre autres, qu’avec 2 000 logements programmées à Rouget-de-Lisle, 900 attendus à La Coudraie, 220 récemment livrés à la Bruyère sur les programmes Kaufman & Broad, SNI et Osica, ou encore les 86 attendus à l’arrière de la Mairie, la Ville ne souhaitait plus de programmes ne répondant pas à un besoin particulier pour la cité. « Nous allons avoir des milliers de logements qui vont sortir de terre d’ici la fin du mandat et il y a encore des promoteurs sauvages qui essaient d’acheter des logements, sans nous consulter, pour créer du logement diffus qui ne fait que gangréner la vie des administrés. Je le dis : nous ferons tout pour nous mettre en travers de projets immobiliers que nous n’avons pas validé, nous ferons tout pour ne pas accorder le permis et s’il faut aller au contentieux, nous irons au contentieux. »

Sandrine Dos Santos a poursuivi en rappelant que « l’un des problèmes avec ces promoteurs sauvages c’est que tout ce qui est infrastructures ne suit pas : les écoles, les places de stationnement, les voiries… Ce n’est pas anodin, derrière il y a de vrais problèmes, subis tous les jours par les riverains. Par exemple, actuellement, il n’y a pas une semaine sans qu’on m’appelle pour me signaler que des promoteurs cherchent à acheter sur le boulevard Robespierre, visiblement très recherché ». La ville invite donc chacun à la vigilance et à l’informer sur toute sollicitation d’un promoteur. « Vous pouvez m’adresser un mail ou contacter le service urbanisme, vos référents de quartier. Nous pourrons ainsi intervenir en amont », a précisé l’élue.

20170313noaillesOvelia 20170313noaillesOvelia2

5L5A3855 20170313noaillesOvelia3

Pour autant la Ville ne s’interdit pas de nouveaux programmes, si ceux-ci sont réfléchis en amont avec sa contribution. « Il y a suffisamment d’offre de logement sur Poissy. Si offre complémentaire il doit y avoir, il faut qu’elle fasse sens », confirme Karl Olive. C’est le cas du projet de résidence seniors Ovelia qui s’installerait dans le prolongement du square André-Diez, entre les boulevard Robespierre et Devaux. « Des promoteurs nous ont sollicité pour mettre des logements square Diez. Avec Sandrine Dos Santos nous avons dit non. Puis dans le cadre du diagnostic territorial de santé nous avons fait le constat que nous n’avions pas de résidence senior privée. Dans une ville où un Pisciacais sur cinq a 65 ans et plus, cela faisait sens », a-t-il précisé avant de céder la parole à Eric Bourse, directeur territorial ouest de Vinci Immobilier qui a présenté le projet porté par Vinci et géré par sa filiale Ovelia. Celui-ci prévoit de créer 86 logements, du T1 au T3, pour des personnes âgées actives, ainsi que les locaux et services associés pour ces résidents. Par ailleurs, un deuxième niveau de sous-sol d’une quarantaine de places intégrerait le programme pour contribuer à l’améloration de la problématique de stationnement dans le quartier.

La réunion s’est poursuivie avec un point sur la sécurité. La poursuite du déploiement de la vidéoprotection a été détaillée : après une vingtaine de caméras en centre-ville pour la phase 1 et 25 supplémentaires pour la phase 2 plus particulièrement ciblées auprès des écoles et commerces, la phase 3 a débuté en 2017 avec 20 caméras qui viendront compléter le dispositif. Le responsable de la police municipale a précisé que 187 réquisitions pour extraction d’images avaient été demandées par un officier de police judiciaire (OPJ) jusqu’à présent. « 80% des images extraites ont apporté des éléments permettant de résoudre ou faire avancer l’enquête » Les caméras permettent par ailleurs de vidéoverbaliser certaines infractions. C’est le cas de 120 stationnements gênants sur le boulevard Robespierre.

Afin de renforcer la sécurisation du boulevard Robespierre qui traverse le quartier, des travaux seront d’ailleurs menés cet été par le Département sur cet axe de la RD308 comme l’a annoncé Georges Monnier, adjoint délégué à la voirie, aux bâtiments et à la commande publique. Le boulevard qui absorbe 18 000 véhicules par jour (dont 9% de poids lourds) a connu 29 accidents corporels entre 2009 et 2013, dont une personne tuée. S’appuyant sur ces données et le développement urbain annoncé, le Département va engager 478 000€ de travaux à partir de juillet et pour une durée de six semaines. Il s’agira de créer des îlots piétons, de reconfigurer les trottoirs, installer un plateau surélevé à l’intersection entre Foch et Robespierre…. Afin de réduire la vitesse et faciliter la circulation des piétons.

5L5A3877 20170313noaillesbvdrobespierre

20170313noaillesbvdrobespierre2 20170313noaillesbvdrobespierre3

20170313noaillesbvdrobespierre4 20170313noaillesbvdrobespierre5