Le RER E à Poissy avant 2020 :

Mardi 17 février 2015 c’est en compagnie du président du conseil général des Yvelines,Pierre Bédier et de Philippe Tautou, président de la communauté d’agglomération des Deux rives de Seine (CA2RS), que le maire de Poissy et conseiller général des Yvelines, Karl Olive, s’est félicité des décisions prises pour le contrat de plan Etat-Région (CPER) 2015-2020. Et notamment l’ancrage dans le marbre du prolongement du RER E (EOLE) vers l’ouest, pour relier Paris-La Défense à Mantes-La-Jolie via Poissy en RER et en trains directs. 

«C’est un projet structurant indispensable pour le développement de la Vallée de Seine, souffle le président Bédier. Depuis 1992, on parle de ce projet Eole. Aujourd’hui, il devient officiellement un chantier. » 

Au total, ce sont près de 7,5 milliards qui vont être alloués sur deux CPER pour EOLE. A terme, Mantes-La Défense se fera en 39 minutes (contre 52 aujourd’hui), Mantes-Poissy en 33 minutes (46 aujourd’hui) et Mantes-Paris en 41 minutes (55 aujourd’hui). C’est aussi une très bonne nouvelle pour les Yvelines au niveau des emplois puisque Réseau Ferré de France (RFF) affiche 30 000 emplois directs créés, 30 000 emplois indirects et 20 000 emplois induits par le projet Eole.

«Les travaux devraient débuter dès le mois de juin, souligne Karl Olive. Ils commenceront à l’ouest et sur Poissy dans un premier temps. En 2020-2021, les travaux sur la ligne Mantes-La Défense seront achevés. Pour le développement économique de la Vallée de la Seine, c’est une très très bonne nouvelle.»

Les conseils généraux des Yvelines et des Hauts-de-Seine participeront financièrement au déploiement d’Eole.

Cette annonce intervient conjointement avec la décision du STIF.  Mercredi 11 février, le conseil d’administration du Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) a approuvé à l’unanimité la poursuite des études de la variante urbaine par Poissy de la TGO. Concrètement, cela signifie que le tramtrain s’arrêtera à la gare de la Grande Ceinture (dans le quartier La Bruyère), à la gare RER et à une station Eole-Saint-Exupéry. L’instance régionale a donc bien pris en compte les réserves de la commission d’enquête sur le tracé initial (qui prévoyait seulement un arrêt à la Grande ceinture et à une gare du Chêne feuillu, dans la forêt) ainsi que les souhaits du conseil général des Yvelines et de la Ville de Poissy.

« Le Stif a pris en compte la rentabilité socio-économique de cette variante, constate Patrick Meunier, l’adjoint délégué aux transports, au développement économique et aux grands projets à Poissy. Grâce à ce tracé, la TGO concerne 37 000 habitants au lieu de 7 000 avec le tracé initial. La fréquentation passe de 1 500 passagers par heure à 2 600 soit une augmentation de 75%. Ce passage urbain permettra de répondre aux besoins des habitants de la future Zac Eole et facilitera l’accès aux quelque 1 200 personnes supplémentaires qui vont venir travailler au pole tertiaire de PSA. »

La rentabilité socio-économique a donc prévalu sur le surcoût engendré par ce tracé urbain. Alors que le projet initial était estimé à 145 millions d’euros (103 pour le tracé, 42 pour la gare d’Achères Chêne feuillu), le coût de cette nouvelle variante se monte à 205 millions d’euros.

«Mais cela n’impacte pas Poissy puisqu’il s’agit d’un financement conseil général-Région », précise Patrick Meunier. 

Si le principe est acté, il reste encore « de nombreux détails à régler sur le tracé, selon l’élu. Il y aura donc encore des études et une enquête publique complémentaire sera organisée en 2016. »

La mise en service complète de la TGO pourrait alors intervenir à l’horizon 2023.

Poissy se situe plus que jamais au cœur du développement des Yvelines.

Le site officiel du RER E Eole

Retrouvez toutes les informations concernant le prolongement du RER E Eole à Poissy et dans toute la région parisienne sur le site www.rer-eole.fr