Architecturehôtel de ville vu de l'extérieur

Pour remplacer l’ancienne Mairie devenue trop exiguë, le Maire René Tainon décide en 1935 la construction d’un nouvel Hôtel de Ville sur la place à l’Herbe (l’ancien marché aux bestiaux).

La réalisation de l’édifice est confiée aux architectes Pierre Mathé, prix de Rome, et Henri Calsat, la sculpture du fronton à Ossip Zadkine, la fresque du hall au peintre Brenson et la décoration de la salle du conseil à Jean-Robert Pinet  (1er Grand Prix de Rome).Fait rare pour l’époque, un théâtre de grandes dimensions est intégré à l’édifice. 1/8ème de la population de 1937 pouvait prendre place dans cet équipement culturel ambitieux. L’inauguration a lieu en décembre 1937. En 1938, Ossip Zadkine (1890 - 1967), artiste d’origine russe, est choisi pour réaliser sur le fronton une sculpture monumentale en béton moulé, de 2m60 de long sur 2m32 de haut. Le personnage central, un ouvrier au travail, est entouré de deux femmes, l’une portant un violon (la musique), et l’autre un masque (le théâtre).

Fresque de brenson

La fresque de Théodore Brenson (1893 - 1959), une fresque d’environ 12 mètres de long sur près de 5 mètres de hauteur, visible depuis la sortie du théâtre, est réalisée en 1937 par Théodore Brenson sur la retombée en béton incurvé du plafond du hall de la Mairie. Cette fresque, qui rappelle un décor de théâtre, fait la transition entre le monde imaginaire que quitte le spectateur (évoqué par la danseuse, les pierrots et l’arlequin) et le monde réel qu’il rejoint : la Seine, ses barques et ses péniches, la scène de labour, les monuments de Poissy et, en arrière plan, ceux de Paris. Elle a été rénovée en 2016.
 

Toile de Jean-Robert Pinet 

La toile en trois tableaux de Jean-Robert Pinet (1910-1947) sur le mur de la salle des mariages, au 1er étage de l’Hôtel de Ville, on peut voir trois peintures mesurant chacune 2m15 de large sur 4m25 de haut, réalisées à l’origine pour décorer la salle des délibérations. Cette œuvre, réalisée dans  le style des tapisseries médiévales, évoque la venue à Poissy de la poétesse Christine de Pizan.
 
L’Hôtel de Ville se visite pendant les Journées du Patrimoine (3ème week-end de septembre).